24.07.2014 - Divers

5 méthodes pour améliorer son anglais avant de voyager

voyager en anglais

Depuis mon plus jeune âge, j’ai toujours adoré la langue anglaise. C’était une matière où j’avais de bonnes notes à l’école. J’étais même inscrite à l’option anglais renforcé en seconde générale. Même si j’aurais préféré les Etats-Unis, mes parents m’ont aussi envoyé de nombreuses fois en Angleterre (Londres, Bristol, Plymouth) pour y cultiver mon anglais. Si vous avez l’occasion de faire un Séjour linguistique USA , foncez ! Peu importe la zone du globe, c’est déjà un grand plus de vivre ce type d’expériences.

Aujourd’hui, comme je le soulignais dans l’article “Faut-il bien parler anglais pour voyager à New York “, j’ai un niveau d’anglais pro car j’ai la chance de pouvoir l’utiliser au quotidien dans le cadre de mon travail à Paris. Toutefois, j’ai quand même recours à diverses méthodes pour améliorer tous les jours mon anglais et ne pas régresser comme je ne peux pas continuer à financer une école de langue sur une deuxième année consécutive.

Je trouve intéressant de partager ces méthodes avec vous afin de vous aider à progresser avant de voyager à New York ou ailleurs.  C’est toujours un plus de parler un minimum l’anglais pour mieux s’orienter, échanger avec les locaux, assister à un one man show .. Et puis vu le nombre de mails que je reçois, je sais que vous êtes beaucoup à stresser sur ce point avant de décoller !

Alors voilà mes cinq méthodes favorites :

Lire quotidiennement la presse en anglais. Pour ma part, je lis beaucoup la presse new-yorkaise sur mon smartphone dans le métro : The New York Times, Vogue, The New Yorker, Gothamist, etc.. C’est un vrai plus qui me permet de développer mon vocabulaire tout en apprenant énormémement sur l’actualité de New York. Vous pouvez trouver un sujet qui vous plaît et faire la même chose. Il y a de nombreux blogs aux USA avec des sujets intéressants. Les réseaux sociaux sont aussi une valeur ajoutée, notamment les pages Facebook & Twitter des magazines d’actualité, mode, lifestyle américains.

Regarder le plus souvent possible des films et séries américaines en V.O, au moins avec le sous-titre en anglais quand je suis fatiguée.

Revoir les bases de temps en temps. Pour ma part, je viens d’acheter le livre Essential Grammar in Use (Cambridge) pour faire un petit refresh des bases. Ca ne fait pas de mal ! Vous avez aussi la Facebook (et gratuite) pour apprendre l’anglais, par exemple @English is Fun.

Dès que l’opportunité se présente à moi, je parle anglais. Il faut reconnaître qu’à Paris, les occasions ne manquent pas : touristes, pub anglais, nombreux anglophones (quand je bossais chez Apple, j’avais l’impression d’être aux USA vu le nombre de collègues américains), … Bref, il faut parler anglais dès que l’occasion se présente afin de perfectionner son écoute mais aussi son oral (mieux prononcer les mots, avoir un débit fluide) !

– Quand j’ai du mal à comprendre un mot, je n’utilise plus un dictionnaire français/anglais mais un dictionnaire anglais tout court. Pourquoi ? Car il me définit en anglais le terme recherché et du coup, j’enrichis encore plus mon vocabulaire. Oxford dictionary of English est parfait.

Voilà pour mes cinq méthodes pour perfectionner mon anglais au quotidien et être toujours plus à l’aise pour mes voyages. Et vous, quelles sont vos les vôtres ? Sont-elles différentes ?



  1. Camille dit :

    Ça peut paraître bête mais à défaut d’avoir des gens avec qui parler anglais je parle… toute seule. Allez, on le fait tous, que ce soit dans sa tête ou à voix haute quand on est seul, on a tendance à se parler à soi-même… alors pourquoi ne pas en profiter pour parfaire son anglais en même temps ? D’autant que quand je butte sur un mot j’ai tendance à aller jeter un coup d’œil dans un dictionnaire juste parce que ça m’énerve de pas savoir et du coup le vocabulaire s’agrandit mine de rien !

    J’avais aussi pris pour habitude avant mon séjour Au Pair de répéter les phrases que j’entendais dans les séries ou les films et dont j’aimais la “musicalité”, et j’ai réussi à choper l’accent avant même mon séjour au Etats-Unis en partie grâce à ça.

    Of course, films et séries en VO, c’est la base et c’est tellement plus facile aujourd’hui avec les versions multilingues à la télé ! Un truc qui a assez bien fonctionné pour moi aussi c’est de regarder une série (La fête à la maison en l’occurrence) sans aucun sous-titres, même quand je ne comprenais pas encore tout. Petit à petit et à force de regarder d’autres séries avec les sous-titres français ou anglais à côté, je comprenais de plus en plus jusqu’à ce qu’un jour je me surprenne à rire parce que j’avais compris une blague ! Faire ça plutôt avec une série de ce genre par contre, qui n’est pas trop difficile à suivre même si on ne comprend pas tout, sinon c’est galère.

    Et dernière chose qui m’a beaucoup aidé, c’est d’écouter plusieurs fois un épisode de série que j’aime bien en fond pendant que je faisais autre chose, comme de la musique en fait. Le mieux pour ça c’est un épisode musical, comme ça y’a à la fois chansons et dialogues ! A force de répétition ça permet d’enregistrer inconsciemment des mots, des expressions, des tournures de phrases… et la prononciation !

    Et puis sinon je communique énormément en anglais sur les réseaux sociaux. Twitter, Tumblr… C’est assez simple de trouver des sujets qui nous intéressent pour échanger en anglais avec d’autres internautes.

  2. Virginie dit :

    C’est vrai que les films et séries en VO c’est super, même avec les sous-titres. Quel plaisir pour moi de me retrouver à l’étranger et de regarder des épisodes de Friends sans sous-titre, et de comprendre ! Bon j’avoue c’est une série assez simple et les acteurs sont très expressifs 😉
    Sinon pour apprendre du vocabulaire et des expressions, je lis parfois des romans en anglais.
    Et pour rassurer les personnes qui comme moi sont loin d’être bilingues ;-), je suis partie à New York l’année dernière, toute seule, et je me suis très bien débrouillée !

  3. Kevin dit :

    Merci pour cet article 🙂

    Moi aussi j’ai toujours adoré la langue anglaise. Mon anglais n’est pas encore parfait mais j’y travail.

    Étant un grand fan de séries Tv Américaine, je regarde pas mal d’épisodes en VO et lis beaucoup d’article en anglais pour connaître les derniers spoilers, ça aide beaucoup!
    Et comme vous, j’ai également un dictionnaire avec uniquement les mots en anglais. 🙂

  4. Nicky dit :

    Les miennes sont très similaires.

    Après mon retour de 6 mois à NY, j’avais un peu du mal à reprendre la langue, c’est marrant comme en si peu de temps, en parlant anglais quasi tout le temps, il est difficile de revenir au français ^^

    Mais comme pour tout, sans pratique, ça se perd. Donc, au-delà de mon amour pour la langue de Shakespeare, je me donne tous ces petits “trucs” pour perfectionner ou travailler mon anglais régulièrement.

    Série, film, déjà en VO. Ecouter des chansons et les traduire en temps réel, lire des magazines (cosmo pour moi :p) et la presse US sont également de bonnes idées.

    Travaillant dans le tourisme, j’ai l’occasion de parler anglais dans le cadre du boulot.

    Mais le mieux et de s’immerger dès que possible avec des anglophones, et ici,ce n’est pas évident…

Ecrire votre commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. les champs requis sont marqués d'un *