12.11.2013 - Blog voyage Los Angeles

Conduire à Los Angeles

conduite en californie

 

Comme je vous l’avais déjà dit au mois d’Octobre dernier pour le Spécial Californie – Nevada – Arizona, il me reste encore de petites anecdotes à partager avec vous sur cette belle aventure. Tant que c’est encore frais dans ma petite tête, j’en glisse quelques-unes entre deux articles sur New York, de quoi ensoleiller le blog quelques instants. Aujourd’hui, je vais vous parler de « notre » expérience de conduite en Californie avec Monsieur. Qu’est-ce que ça fait de conduire à Los Angeles ?

Oui « notre » car il serait culotté de ma part de dire que j’ai conduit. Pour ne rien vous cacher, je déteste conduire. J’ai pris plus de 70 heures de formation pour obtenir mon permis de conduire. Vous avez le droit de vous moquer. Je ne prends pas spécialement de plaisir à conduire. En revanche, Monsieur (pour faire simple il s’appelle Christophe), lui, il adore conduire. Alors à la question « qui va conduire en Californie sur les routes de Los Angeles et Las Vegas ?  », la réponse a été vite trouvée. Il valait bien mieux aussi pour avoir des chances de revenir vivant à Paris.

La veille de notre départ c’était la journée Google Voitures : se renseigner sur Tirendo car nous espérons partir à la neige cet hiver, il faut donc s’équiper avec de bons pneus et se tenir au courant des conditions de circulation sur la Côte Ouest des USA.

Christophe était un peu stressé avec tout cela et c’est normal.  Nous avons beaucoup lu que les californiens roulent à la « cool » et sont respectueux, nous vous le confirmons. Si vous vous trompez, ils vous aideront plus qu’ils ne vous klaxonneront comme on peut le vivre à Paris, le truc bien relou qui rend encore plus nerveux au volant.

Dans la ville, de manière générale, les routes sont grandes et larges, bien entretenues, les indications plutôt claires. C’est un réseau routier magnifique.

 

Universal Studios Hollywood 19

Los angeles

 

Pour les autoroutes, c’est assez impressionnant, il peut y avoir jusqu’à six voies alors pour se rabattre à gauche et à droite, il faut faire très attention. Détail qui a son importance : les dépassements se font par la gauche et la droite alors regardez bien.

 

conduite en californie

 

Je vous invite à lire l’article du superbe blog de > ma viealosangeles.com < bien écrit pour comprendre les différents règles car je ne veux pas transformer cet article en cours d’auto-école 🙂 Elle m’a été d’un grand recours pour organiser mon voyage à Los Angeles.

Pour les feux, si vous tournez à droite, si rien ne vous l’interdit – passage piétons/panneaux – vous pouvez passer même s’il est rouge.

Il n’y a pas de priorité à droite comme en France. Lors d’un carrefour sans feux, c’est le premier arrivé qui à la priorité.

Aux feux rouges, attention à bien vous arrêter du côté de votre route et non de l’autre côté où se trouvent les feux tricolores, sinon vous allez vous retrouver en plein milieu du carrefour. Cela nous est arrivé une seule fois, de quoi bien rire même si sur le moment c’était flippant !

Attention aux limitations de vitesse car la police ne rigole pas. Nous avions loué aussi un GPS au loueur de voiture > en savoir plus sur les organismes auxquels j’ai fait confiance pour mon voyage <  donc nous connaissions les vitesses à ne pas dépasser. Pareil pour les voies spéciales à gauche sur les autoroutes à ne pas emprunter sauf si vous y êtes autorisés. Les vitesses sont exprimées en mph – miles per hour.

Pensez bien à vérifier les assurances que vous avez souscrit avant votre départ de l’Hexagone ou présentes sur votre carte de règlement. Nous avons eu un grand coup de bol. A Las Vegas, 4 minutes avant d’arriver chez le loueur de voiture pour rendre le véhicule, la roue arrière droite a crevé. Imaginez la scène, un vendredi 13 en plus ! Quel soulagement nous avons eu en apprenant que le coût de la location comprenait certaines assurances – franchises.

En revanche, quand vous vous présenterez pour retirer votre véhicule, ne tombez pas dans le piège des assurances. J’avais été prévenue par la gentille conseillère Pascale d’Auto Escape avant mon départ qui me disait que les agents essayaient à tout prix de placer des assurances mais aussi à upgrader le type de véhicule. Le nôtre était d’ailleurs très fort, il n’a pas lâché mais nous avons résisté. Après à vous de voir selon vos besoins.

Pour la partie formalité, Christophe avait demandé un permis de conduire international à la Préfecture. Notre loueur ne l’obligeait pas alors ce n’est pas une règle pour tous. Renseignez-vous.

Nous redoutions le stationnement. Où trouver un parking ? A quel prix ? Franchement, ne vous prenez pas la tête à chercher toutes les adresses de parking de la ville. Ils sont faciles à trouver, sécurisés pour la plupart, à des prix abordables. La plupart du temps, nous restions quelques heures, alors la facture ne dépassait pas les six dollars d’après mes souvenirs. Il y a des parkings intérieurs mais aussi extérieurs. A l’extérieur, ce sont des bornes assez « étranges » avec un temps limité et des heures d’autorisation.

 

conduite en californie

 

Pour conclure, je dirai que Monsieur a adoré conduire en Californie, une expérience unique. Profitez de ce moment !

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à les poser. Nous nous ferons un plaisir de vous répondre.

A très vite !



  1. Juliette dit :

    Tout cela sent le vécu ! Je rajouterai que se garer à SF coûte cher et qu’il peut être économique de se passer de voiture lorsque l’on visite cette ville.
    Autre expérience qui nous avait déroutée : faire le plein de carburant. Toute une aventure ! Les voitures entrent parfois dans les stations indifféremment dans un sens ou dans l’autre (sic !) et on doit parfois payer avant de mettre le carburant… au feeling donc. La première fois on a tellement cafouillé que par la suite nous avons tenu un petit carnet pour savoir où nous en étions !
    Une autre chose assez étonnante ce sont les carrefour avec 4 stop. Le premier arrivé doit normalement passer le premier… mais parfois on a le sentiment d’arriver ex aequo. Nous n’avons toujours pas compris quoi faire car effectivement il n’y a pas de priorité à droite. Donc on y allait au hasard ! Mais l’américain est sympa, on ne le dira jamais assez 🙂

  2. jessica dit :

    J’attendais cet article avec impatience !!!
    Je suis en pleine organisation de mon futur voyage dont Los Angeles fait parti et j’étais curieuse d’avoir tes impressions sur la conduite là-bas étant donné que nous allons également louer une voiture. Trop hâte!!! 🙂

Ecrire votre commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. les champs requis sont marqués d'un *