17.03.2016 - Préparer son voyage à New York, Travel Tips, conseils pour voyager

Comment je gère le décalage horaire ? 5 conseils

Depuis longtemps, je veux aborder ce sujet sur mon blog We Love New York : comment je gère le décalage horaire (terme anglo-saxon jet lag ) avant même de me rendre dans un nouveau pays ou tout simplement lors de mon retour à Paris ?

L’idée de cet article m’est venu suite à mes derniers voyages à l’étranger. Je deviens de plus en plus sensible au jet lag. Certaines astuces m’ont été données par des proches, puis testées et approuvées par mes soins. Ces conseils pourront peut-être aussi vous servir. Du moins, je l’espère !

 

comment-gere-conseils-decalage-horaire-norway-fjords

en vrai la photo n’a rien à voir à l’article, ahah (souvenir de Norvège)

Bien dormir avant de prendre l’avion

Pour ne pas être davantage fatiguée en arrivant à destination, m’adapter plus facilement au décalage horaire, je fais tout pour ne pas accumuler de fatigue avant mon vol.

Quelques jours avant, bien dormir la nuit est PRIMORDIAL …. malgré l’excitation, le stress, les derniers préparatifs.

Puis, le jour J, durant mon vol (même si j’ai envie de regarder tous les films disponibles sur les écrans individuels à bord), si mon arrivée est programmé tôt dans la matinée, début d’après-midi, j’essaye de dormir un maximum dans l’avion. Cela me permet d’être en forme pour le reste de la journée, une fois sur place.

Nous savons tous qu’en classe économique, le confort est loin d’être agréable. C’est pourquoi j’emporte toujours avec moi mon oreiller de voyage, mon masque de sommeil, des chaussettes douillettes ou de contention pour faciliter mon sommeil à bord.

 

S’hydrater durant tout vol 

A bord d’un avion, en plein vol, le degré d’humidité est très bas.

Pour ne pas vous déshydrater et éviter de vous affaiblir, ne vous contentez pas du petit verre d’eau mis dans votre plateau mais profitez du passage du personnel de bord pour demander un verre d’eau ou rendez vous près des toilettes. C’est là-bas que sont mis à disposition les bouteilles d’eau sur les vols réguliers.

N’attendez pas d’avoir très soif pour boire mais faites le régulièrement. Ces gestes vous permettront d’arriver en pleine forme. Faites le vraiment.

Hydratez vous aussi bien la peau. Je voyage souvent avec mes petites crèmes Avène pour le visage et les mains, mon baume à lèvres Kiehl’s (glissés dans ma trousse de toilette).

 

Prendre une bonne douche en arrivant

Ca me semble plutôt logique mais chacun agit différemment ! A l’étranger, une fois arrivée à mon hébergement, que ce soit pour me préparer à explorer la ville ou dormir, je prends une bonne douche. Après plusieurs heures de vol, ça fait un grand bien !

Au retour à Paris, je prends aussi cette douche avant de défaire mes valises (si la journée commençe) ou de me coucher.

 

S’adapter rapidement au rythme local

C’est facile à dire mais difficile à faire, je le reconnais.

Dès mon arrivée à l’aéroport, je règle ma montre ou mon iPhone à l’heure locale afin de m’adapter le plus vite possible. Je prends les repas aux bonnes heures pour adapter mon organisme, éviter d’avoir le ventre qui grogne la nuit.

 

Faire une micro sieste

Les premiers jours, lorsque j’ai un gros coup de barre, que je lutte pour ne pas fermer les yeux, je fais une micro-sieste à mon arrivée. Je mets surtout mon réveil pour ne pas m’éterniser sinon la nuit risquera d’être courte !

 

J’espère que ces conseils pourront vous servir ! En avez-vous d’autres ? A très vite !



  1. Chantal dit :

    Merci pour ces conseils

  2. Anastasia dit :

    Précieux conseils que j’applique également sauf que je m’efforce de ne pas aller dormir en revenant des USA ou Canada, sinon je dors plus la nuit 😉 surement pas la bonne solution car c’est très dur d’autant que je vais travailler dès que j’arrive mais 2jours après je me recale dans les heures.

    • Viviane dit :

      Ah oui c’est courageux d’aller travailler après être arrivée le matin ! Je l’ai déjà fait et c’était très très difficile.

      En revenant de ce côté de l’Atlantique, j’ai moins de mal à m’en remettre qu’en partant vers le Pacifique, l’Asie 🙂

  3. jean pierre dit :

    Merci Viviane pour tes conseils que je vais essayer de mettre en application dès aujourd’hui… Je dis bien essayer car pas facile. Hier j’ai rêvé que je perdais ma valise 🙂
    Demain Go to the Vietnam !

  4. katie z dit :

    Merci Viviane pour tes conseils ,

  5. Oriane dit :

    Merci Viviane ! Tu es au toop !! Je prend en compte tout tes conseils, je m’envole pour NYC en Juin 🙂 Petite question, j’entend souvent parler qu’il est mieux de porter des bas de contentions pour les long vols… Qu’en pense tu ?! Merci pour tout! J’adore ton blog 🙂 Des bisous

  6. Emilie dit :

    Je suis vraiement preneuse de tout conseil. Pour ma part je gère plus difficilement le retour à la maison, je mets plusieurs jours à m’en remettre.
    – Pas mal de personnes ont leur oreillers de voyage comme toi, ca me branche pas du tout, mais va falloir que j’essaye quand même, je ne dors quasiment jamais en avion.
    – Je suis une grande adepte des collants de contention. Il faut bien faire gaffe que le pharmacien prenne bien les mesures pour pouvoir commander la bonne taille. Je le précise, car la derniere fois sur plusieurs pharmacies, on me conseillait des tailles différentes…..
    Pour notre prochain vol, on va arriver en début d’après midi, je pense que c’est pas mal pour bien s’adapter car cette journée de voyage + attendre une heure locale raisonnable pour aller se coucher risque de bien nous crever et du coup j’espère qu’on va pouvoir faire une bonne nuit de sommeil. La plupart du temps, on arive souvent dans la soirée et je trouve ça pas terrible car il faut quaisment aller se coucher une fois arrivé et c’est pas évident de trouver le sommeil (on est à NY!!!!!)

  7. Anne-Laure dit :

    Super ces astuces je note celles que je ne connais pas
    J’ai déjà l’oreiller et le masque malheureusement je suis incapable de dormir dans l’avion (j’ai toujours cette sensation de tomber résultat impossible de fermer l’oeil) et dur dur de dormir la veille.
    Cette année je teste les chaussettes de contention, je n’en ai jamais ressenti le besoin mais comme je pars au Japon cette été et là un petit vol pour NY je préférais tester (je me dis que ca ne peut pas faire de mal).

  8. Amandine dit :

    Merci Viviane pour tes conseils, je vais essayer d’appliquer ça pour mon premier décalage horaire :D.

  9. Juliette dit :

    Mon protocole est déjà sensiblement le même mais avec les boules Quies en plus ! Sur les longs courriers pour moi les chaussettes/bas de contention sont une obligation. Je recommande vivement. D’autant plus qu’avec une prescription du médecin le coût est pris en charge.
    Cette année je pensais prendre également mon oreiller de voyage. Je l’ai acheté en duty free au retour de NY. Il est méga confortable mais ce n’est pas un oreiller gonflable, c’est donc un peu encombrant !
    Je pars en Chine dans un mois et je voyage avec AF à l’aller comme au retour. Je pense mettre mon oreiller de voyage dans mon sac à dos en nylon (c’est sa place habituelle !) et j’aurais également un bagage cabine. Penses-tu que ça ira comme ça ?
    J’ai également un oreiller gonflable mais tellement moins confortable !

  10. Nicole dit :

    Je suis tellement surexcitée à l’idée d’être à New York que je reste éveillée !
    C’est le retour qui fait mal : j’essaye souvent d’avoir un vol qui arrive le matin en France, comme cela, si j’ai un coup de barre je fais une sieste qui ne m’empêche pas de me coucher à une heure décente le soir et de dormir sans trop de mal!

    • Viviane dit :

      La première nuit à New York est toujours très excitante : observer les lumières depuis la fenêtre, entendre les klaxons dans la rue, avoir envie que la nuit passe vite pour partir rapidement visiter la ville 🙂

  11. Alex dit :

    Pour ne pas avoir de décalage horaire je dors le maximum dans l’avion. Ca peut paraitre bizarre mais ça marche 🙂

  12. Karima dit :

    Dormir avant c est chaud par contre dans l avion c est radical. Merci pour les conseils d hydratation. J ajoute une paire de bas de contention sur prescription.

  13. Stéphanie dit :

    Je crois que j’ai de la chance car pour l’instant, je ne crains pas le Jetlag… A l’arrivée comme au retour, j’arrive à m’adapter rapidement … Je croise les doigts pour que cela continue ^^

  14. tania dit :

    Moi j ai toujours plus de mal au retour en France.a l aller ça va je m adapte aux heures du pays.
    Dans mes voyages la où j ai le plus de mal ou le jetlag a duré le plus long c est le retour de Thaïlande
    Mais une solution c est le vol de nuit tu dors dans l avion, c est ce que j ai fait en novembre dernier pr mon voyage vers le Brésil aller comme retour vol de nuit 12 h de vol sont passés comme une lettre à la poste 🙂

    • Viviane dit :

      J’ai effectivement lu que le jet lag est plus difficile à supporter quand on revient d’un voyage vers l’EST (tu trouveras les explications en tapant sur Google) 😉

      Pour les retours même si je dors de nuit, ça n’efface pas le jet lag pendant plusieurs jours 🙂

  15. Valentine dit :

    Bonjour et merci pour ces conseils !
    En octobre dernier pour revenir de New York ça avait été super puisque nous avons volé de nuit, j’ai pu dormir et rattaquer ma journée normale à la maison le lendemain…
    Par contre pour l’aller nous sommes partis en milieu d’après midi de Londres pour arrivée en début de soirée à New York, le temps d’arriver à l’hôtel il était 22h donc on a vite été au lit. Mais alors les 3 ou 4 premiers jours j’étais carrément décalée et je me réveillais à 3 ou 4 heures du matin sans arriver à me rendormir…
    Comme l’été prochain on prévoit un nouveau séjour aux USA je tâcherai de suivre tes conseils ! 🙂 merci !

Ecrire votre commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. les champs requis sont marqués d'un *