25.01.2013 - New Yorkais

Interview de Marc Levy : “J’ai toujours été attiré par New-York”

Marc LEVY, grand écrivain français rendu célèbre depuis son premier romain “Et si c’était vrai, ..” a accepté de participer à la rubrique Paroles de New-Yorkais en répondant à mes questions. Marc LEVY, je vous remercie pour votre disponibilité, votre simplicité, votre gentillesse. C’est un honneur et un réel plaisir pour moi. Je vous souhaite encore plus de succès pour la suite.

Chers lecteurs, profitez bien de la lecture de cet article dans lequel Marc LEVY se confie, n’hésitez pas à le partager. Vous pouvez suivre Marc Levy sur son site. Son nouveau roman “Un sentiment plus fort que la peur” sera disponible dans les librairies à compter du 14 Février 2013.

interview de marc levy

1°/ En 1999, vous partez à Londres pour vous consacrer à l’écriture. Pourquoi cette ville ? Pourquoi le dépaysement ?

J’ai toujours aimé voyager et vivre à l’étranger, au contact de personnes qui n’ont pas la même culture, et ne parlent pas la même langue que vous. C’est une école d’humilité quotidienne : rien n’est jamais acquis, il faut tous les jours oublier ses habitudes, ses réflexes et s’adapter aux us et coutumes du pays dans lequel on vit ; même si certaines n’ont parfois aucun sens pour vous….
Je rêvais depuis longtemps de donner à mon fils ainé une éducation vraiment bilingue. Londres était lié à l’histoire de ma famille.

2°/ Marc Lévy, vous êtes un auteur de roman à succès. Pouvez vous nous expliquer comment vous faites pour trouver si vite ces idées de romans ? Sont-elles des situations vues, vécues, imaginées ?

Mes idées me viennent des petites choses de la vie, de la lecture d’articles dans les journaux, de rencontres. J’aime écouter les gens, observer le quotidien. Mais l’idée d’une histoire n’est pas encore une histoire. Il faut cohabiter longtemps avec les personnages, le temps que leur personnalité se forge, que l’intrigue se noue et se dénoue, que la structure du récit m’apparaisse enfin. Quand mes recherches sont achevées, quand je peux répondre à la question « Que raconte vraiment cette histoire », c’est que je suis prêt. A ce moment là je commence à écrire.

3°/ Plusieurs de vos romans ont été adaptés au cinéma ou à la télévision. N’avez vous jamais pensé à écrire pour le cinéma, la télévision ou même le théâtre ? 

Oui j’y ai pensé, c’est très attirant quand on aime comme moi raconter des histoires, mais écrire un scénario est très différent d’écrire un roman, pour ne pas dire totalement opposé. Scénariste, pour le cinéma ou la télévision, auteur de théâtre, sont de véritables métiers qui ne s’improvisent pas. J’essaie de faire le mien comme un artisan, du mieux possible, de m’améliorer à chaque fois.

4°/ Parlons un peu de New York, où vous habitez depuis plusieurs mois. Selon vous, quels sont les avantages et les inconvénients de vivre à New York ? 

J’ai toujours été attiré par New-York, son énergie, son pluralisme culturel, son éclectisme, son dynamisme aussi… J’y ai déjà vécu dans le passé, et j’y avais écrit plusieurs chapitres de mes livres. J’aime aussi sa folie qui est une forme de liberté. J’aime voir le monde en couleur et à New York, 163 communautés et ethnies différentes cohabitent. C’est magique

Quant aux inconvénients….   Le bruit. New York est une ville assourdissante.

5°/ La chose qui vous manque le plus en France ? 

Ce n’est pas une chose. Ma famille et mes amis me manquent…alors pour en revenir à la question précédente, je dirais qu’un des inconvénients de NY est que je ne peux pas faire un saut à Paris pour un week-end , comme je pouvais le faire quand j’habitais Londres.

6°/ Quelles adresses recommandez-vous à New York hors des sentiers battus ? 

J’adore me promener sur la High Line ou flâner le long de l’Hudson River, les bistrots du West Village, Mary’s Fish Camp, Tartine, Jeffrey’s, Bobo, les sushis bar de Nolita, les galeries de Chelsea, le marché d’Union Square le samedi, et le marché aux fleurs de la 28è rue entre la 6ème et la 7ème avenue.

7°/ Quel endroit vous inspire le plus à New York ? 

Il y en a tellement, mais je dois dire que la frontière entre le Meat Packing District et le village, est un de mes lieux de prédilection.

interview de marc levy

Source : L’Express.fr

8°/ Récemment dans l’une de vos interviews, vous avez dit que vous appréciez vous installer dans un endroit pour observer les gens. Quel est votre endroit favori à New York ?

Là j’aurai un mal fou à choisir. La terrasse de Tartine quand le temps le permet. Un banc du Washington Square et aussi en marchant dans les rues.

9°/ Un dernier mot aux lecteurs de We Love New York ? 

New York est une ville qui vous change, son énergie et son dynamisme sont sans pareil. Tout est possible ici.

Merci Marc !

Site officiel de Marc Levy



  1. Bravo pour cette belle interview !

  2. Nadege@Miami dit :

    Super cet interview, t’es chanceuse d’avoir pu échanger avec Marc Lévy !

Ecrire votre commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. les champs requis sont marqués d'un *