15.11.2016 - Que faire à New York, que visiter à New York

Notre recours à une assistance médicale aux Etats-Unis


Hi,

Dans ce nouveau post, j’aimerais aborder le sujet de l’assurance voyage. Je l’ai trop négligé à titre personnel mais aussi sur le blog. Souvent, on ne voit que les bons côtés qui nous attendent lors d’un futur voyage et pourtant il vaut mieux anticiper les situations moins cools. Encore plus quand on a des enfants. Je ne vous en ai pas parlé du tout mais en août dernier nous avons été dans l’obligation d’avoir recours à une assistance médicale aux Etats-Unis, à New York.

 

south-street-seaport-vue-brooklyn-bridge-new-york-3

 

Les raisons de notre assistance médicale aux Etats-Unis

Cinq journées après notre arrivée, en prenant le New York Water Taxi pour se rendre à Red Hook, le bateau a freiné d’un coup. Nous avons tous été surpris. Christophe, mon compagnon, s’est cogné violemment sur la barre du bateau. Il a ressenti une forte douleur sur la côte gauche toute l’après-midi durant notre visite du quartier avec les copains Elise (New York Off Road), Alex (Alex on the Road) et Clara (D’une Pomme à L’autre).

Puis, trois journées sont passées. La douleur ne partait pas. Bien sûr, c’était inutile et bête, mais nous avons fait des recherches en ligne pour essayer de nous faire une idée de ce que cela pouvait être : côte fêlée ou déchirure musculaire. Nous avons ensuite enfin décidé de contacter l’assistance médicale de nos cartes bancaires. Heureusement, que l’une de nos cartes nous permettaient d’en bénéficier car la seconde n’offrait pas ce service. C’est ce qui m’a poussé à vous écrire cet article pour vous inciter fortement à vous informer avant votre départ afin de savoir si vous bénéficiez de ce service. Si non, d’envisager de vous assurer à titre individuel quand vous partez à l’étranger, notamment aux Etats-Unis. Plus bas, je vous parle de l’organisme ACS renommé pour cela. Tout peut arriver même bêtement. Quand je travaillais dans l’aérien, c’est l’une des prestations complémentaires que je vendais le plus à chaque passager. Ce service a d’ailleurs dépanné plus d’une fois puisque j’ai vu passé de nombreux dossiers sous mes yeux nécessitant une facture en cas d’annulation, par exemple pour des raisons médicales.

Comment s’est passée mon assistance médicale aux Etats-Unis ? 

J’ai contacté le service assistance de ma carte bancaire qui m’a mis directement en relation avec l’assureur. Celui-ci a pris le relai afin de connaître tous les détails de l’accident. Il nous a laissé entendre que selon le diagnostic, il faudrait peut-être envisager de rentrer directement à Paris car aux Etats-Unis les soins d’hospitalisation sont très onéreux. Selon les cas, ça peut facilement monter jusqu’à 10 000 euros par jour et par personne. Et oui ! Les frais médicaux de notre assistance médicale étaient couverts jusqu’à 50 000 euros. Peu, finalement.

L’assureur nous a donc orienté vers le partenaire médical local le plus proche de notre appartement hôtel afin de faire une radio Urgent Care – UMD de Williamsburg. Sur place, les informations avaient déjà été transmises afin de prendre en charge une partie de la radio (environ 150 dollars). Nous avons tout de même du régler une franchise de 84 dollars. Celle-ci peut apparemment être remboursée par notre sécurité sociale mais nous n’avons pas pris le temps de le faire à notre retour. Il serait temps de se bouger 😉

Pour valider cette prise en charge par notre assureur, nous avons dû transmettre par mail : la copie de nos billets d’avion, de nos pièces d’identité ainsi qu’un justificatif de domicile afin de prouver que Christophe est bien mon compagnon.

Les options pour bénéficier d’une assistance médicale aux Etats-Unis

*Dans un premier temps, vous renseigner auprès de votre banque sur les conditions des assurances de votre carte. Vous les connaîtrez pour tous vos prochains voyages, vous serez donc fixés une bonne fois pour toute !

*Souscrire une assurance voyage en ligne à titre individuel :

Il y en a plusieurs mais celle que je vous recommande pour les retours positifs, c’est “Globe Partner d’ACS”.

Elle couvre au niveau mondial :

– les frais médicaux à hauteur 150 000 € (par personne et par an)

– le transport médical

– l’assistance rapatriement

– la responsabilité civile

– l’assurance bagages durant le trajet aller-retour.

N.B : Le service d’urgence est joignable 24h/24 et 7J/7, point très important quand on est à l’étranger car ce ne fut pas le cas pour moi cet été à New York. Une galère ! Le tarif varie selon la durée, la destination ainsi que les conditions de votre séjour. Par exemple, j’ai fait une simulation pour 14 jours vers New York, cela me coûte seulement 25 €. Ce n’est donc pas très cher pour avoir plus de sérénité.

 

Voilà j’espère que cet article vous ouvrira un peu plus les yeux sur ce point que l’on a tendance à oublier alors que c’est important !

Je vous souhaite à tous une très belle journée.

A très vite,

Viviane



  1. Nicole dit :

    L’angoisse de devoir se soigner aux USA! J’y ai pensé, et je me suis faite délivrer une attestation de mon assurance habitation (je suis à la MAIF) mais ils ne couvraient aussi qu’à hauteur de 80 000 euros donc ça peut aller très vite aux US, mais pour un court séjour cela pourrait suffire.
    J’espère que ton compagnon n’a rien eu de grave du coup 🙂

    • Viviane dit :

      Hello Nicole,

      Ah ah la découverte pour moi qui est aussi assurée à la MAIF.
      Je ne savais pas que l’on pouvait aussi faire ça !
      Christophe se sentait mieux à la fin du séjour, merci 🙂

  2. Patricia dit :

    Merci très intéressant !
    Ma fille était partie en Caroline du Sud.
    Elle a eu besoin d’un médecin car elle était malade ( une gastrite).
    Cela nous a coûté 250 dollars et encore 200 pour les médicaments. (Quelques euros en France)
    La sécurité sociale n’a rien voulu savoir pour le remboursement . Il vaut mieux avoir une bonne assurance avant de partir !

  3. Sonia dit :

    Pour mon voyage à NY en Mai prochain j’ai choisi de prendre mon assurance aupres de Chapka assurance qui m’a fortement été recommandée. Je n’y avais pas trop preté attention lors de mon premier voyage à NY mais cette fois ci l’un de mes compagnon de route s’est fait opéré de la vésicule l’année derniere alors nous avons préféré ne pas prendre de risque !

  4. Loic dit :

    Nous aussi, on a choisi chapka pour notre futur voyage en février. Cette assurance nous a été fortement recommandé par des amis qui voyagent à travers le monde. Chose intéressante, il couvre jusqu’à 500000€…y’a pas photos.

  5. Stephanie dit :

    C’est vrai que la plupart des accidents arrivent très bêtement. Je suis un peu comme toi, au début je ne m’assurais pas car il ne m’arrive jamais rien chez moi, donc pourquoi penser au pire à l’étranger? Et puis un jour tu veux juste acheter du doliprane, tu vois le prix, et tu te dis “euh… ok, il faudra peut être penser à s’assurer, on sait jamais” ahaha !

    Bon du coup le suspens est à son comble, comment ça s’est terminé pour Christophe? Rien de grave j’espère ?

    • Viviane dit :

      Hello,

      Sorry pour ma réponse tardive, ça s’est bien terminé pour Christophe. La radio a enlevé cette pression inutile (du fait de ne pas savoir ce qu’il avait vraiment). Plus de peur que de mal finalement (un peu quand même hihi). Merci de prendre des nouvelles,
      Bises
      Viviane

Ecrire votre commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. les champs requis sont marqués d'un *