Immigration américaine, comment se déroule le passage, les questions posées, … ? Je vous dis tout !

Conseils pratiques, Mes bons plans pour partir à New York, Vos coups de coeur sur We Love New York

Si vous projetez de faire un séjour touristique pour la première fois aux Etats-Unis, notamment New York, vous vous interrogez certainement sur le déroulement de votre arrivée ainsi que le passage de l’immigration américaine. Je ne me trompe pas, n’est-ce pas ? Des questions du genre Faut-il bien parler l’anglais ? Zut c’est foutu pour moi ! Est-ce que je respecte bien les formalités ? Que dois-je répondre exactement ? Si je stresse, l’agent se doutera de quelques choses ? Voici quelques informations qui vous aideront à vivre ce grand moment.

On lit tout et n’importe quoi sur le web à propos de l’immigration américaine. Si vous n’avez rien à vous reprocher et que vous remplissez les formalités, il n’y a aucune raison de vous inquiéter ou encore de stresser !


Les formalités à prévoir avant de partir

Commençons par un petit rappel des formalités pour les voyageurs français.

Vous devez être en possession d’un passeport biométrique ou électronique en cours de validité. En cas de manque, l’obtention d’un visa ou d’un nouveau passeport est obligatoire.

Je range toujours mon passeport dans un étui Victoria’s Secret, ça me permet de ne pas le retrouver dans un sale état sous peine d’avoir à le refaire. Je n’ai pas réussi à le trouver en ligne pour vous le recommander, toutefois je vous conseille la collection Alife Design (avec l’étiquette bagage), peu onéreuse, jolie et solide.

Par ailleurs, il faut avoir reçu une autorisation ESTA pour les Etats-Unis d’un coût de 14 dollars (lien du site officiel). Elle est obligatoire. Pour les nouvelles demandes ESTA, vous devrez renseigner : vos noms/prénoms, date/ville/pays de naissance, les noms/prénoms de vos parents, les données de votre passeport, préciser si vous avez une autre citoyenneté/nationalité, dire si vous avez une adhésion GE, vos coordonnées, les informations sur vos réseaux sociaux (facultatif), votre contact d’urgence, les renseignements sur votre lieu de résidence aux Etats-Unis mais aussi votre point de contact aux Etats-Unis (le contact de votre hébergeur ou de votre hôtel), les contacts de votre employeur (en précisant si vous en avez un ou un ancien si vous êtes sans emploi par exemple) puis une dizaine de questions. Aujourd’hui, il y a plus d’informations à communiquer mais surtout il faut qu’elles soient justes. Le formulaire est valable deux ans donc n’oubliez pas de le renouveler si la date d’expiration est avant votre arrivée aux Etats-Unis.

Enfin pour finir sur les formalités obligatoires, vous devez planifier un séjour de 90 jours maximum sur place et être capable de présenter une preuve de solvabilité.

N.B : Après avoir demandé le renouvellement de mon passeport, j’ai du tout de même refaire un ESTA malgré le fait que l’ancien ESTA soit encore valable puisqu’il n’avait pas atteint sa durée de deux ans. C’est obligatoire dans ce cas là de refaire un ESTA, nouveau passeport = nouvel ESTA (en tout cas c’est comme ça pour l’instant – juin 2017) !

 

passage-immigration-americaine Immigration américaine, comment se déroule le passage, les questions posées, ... ? Je vous dis tout !

Dans l’avion

Dans l’avion, une petite fiche bleue vous sera distribuée (parfois disponible à l’enregistrement selon les compagnies aériennes). Je vous conseille alors de bien avoir au décollage votre stylo avec vous afin d’éviter de vous lever pour prendre celui-ci dans votre sac rangé dans les compartiments réservés aux bagages en cabine. La fiche bleue devra ensuite être remise à l’immigration américaine, une fois arrivé aux USA.  Pensez bien à la remplir complètement sans aucune rature.


L’arrivée aux Etats-Unis, le passage à l’immigration américaine

Pour le passage à l’immigration américaine, quand vous descendrez de l’avion, vous remarquerez plusieurs files d’attente (US Citizens/Visitors). Dans les grands aéroports, un agent vous communique un numéro de file où patienter.

Si vous êtes en famille, vous pouvez passer ensemble. Par exemple, lorsque je suis partie en octobre dernier avec ma mère et son ami parlant peu anglais, nous sommes tous passés en même temps afin que je puisse les aider à comprendre. Avec Christophe aussi, nous passons ensemble.

Pour les personnes qui retournent comme moi, régulièrement aux Etats-Unis, bien sûr n’hésitez pas à prendre la file Returning Visitors.


Do you speak English ?  😉 

Justement en parlant de compréhension. Si vous ne parlez pas anglais, franchement n’ayez crainte. Les agents de l’immigration américaine ne sont pas si méchants que ça, bien au contraire. En général, ils demandent quelles sont les raisons de notre séjour aux Etats-Unis, où est-ce que nous logeons, combien de temps nous restons, si nous avons un emploi dans notre pays de résidence, si oui que faisons nous comme métier. Puis, après avoir vérifié diverses informations dans leur système, ils prennent les empreintes digitales, côté gauche et droit. Pour terminer, une petite photo (sans les lunettes) (petite mise à jour depuis New York : il m’est déjà arrivé de tomber sur un agent ne me posant quasiment aucune question alors que pour ce nouveau séjour nous avons eu le droit à toutes les questions possibles ahahah, comme quoi ! …. ).

Je vous invite aussi à découvrir l’article faut-il bien parler anglais pour un voyage à New York ? Je vous donne quelques conseils et astuces pour ne pas être ennuyé par ce point.


Pour les personnes ayant une correspondance aux Etats-Unis

Le passage de l’immigration se fait lors de votre première escale aux Etats-Unis avant l’arrivée à votre destination finale. Par exemple, lorsque nous sommes partis à San Francisco, nous avons fait une escale à Salt Lake City. C’est là-bas que nous avons fait le contrôle de l’immigration, pas à San Francisco car nous arrivions avec un vol interne. Par ailleurs, si votre prochain vol est rapidement programmé après l’atterrissage, empruntez la file spéciale et n’hésitez pas à alerter un agent si vous sentez l’heure tourner, pour ne pas rater votre prochain vol.


A NOTER

– Il est interdit d’utiliser votre smartphone ainsi que votre appareil photo en patientant à l’immigration américaine. Les agents ne manqueront pas de vous le rappeler et ne seront pas indulgents si vous ne respectez pas cette consigne.

– En général, il y a des toilettes entre la sortie de l’avion et l’arrivée à l’immigration mais aussi après le passage avec l’agent et la zone pour récupérer vos bagages.

– Selon les périodes de l’année et l’heure d’arrivée de votre vol, vous pouvez patienter jusqu’à 1h30 pour l’immigration. Cela m’est déjà arrivé !

– Pour éviter d’attendre trop longtemps, dès la sortie de l’appareil foncez, vous irez aux toilettes après votre passage si cela peut attendre (car plusieurs passagers des autres compagnies peuvent arriver à ce moment là). En général, il y a toujours des toilettes près des tapis roulants pour récupérer les bagages.

– Ne cherchez pas à passer devant les autres, c’est très mal vu aux Etats-Unis !

– Vous devez impérativement faire votre ESTA avant votre départ (minimum 72h avant), ce n’est pas négociable. Une autorisation est accordée (ou non) suite à votre demande d’où l’importance de bien respecter le délai.

-Si comme moi, vous changez d’adresse pour loger, il vous suffit de vous rendre sur le site, de cliquer sur “check existing application/vérifier la demande existante” et de mettre les nouvelles données. Attention, si ce lieu devient votre nouveau point de contact, vous ne pourrez pas changer cette information mais n’ayez crainte ça ne pose pas de souci. Il suffit de le signaler si l’on vous demande pourquoi c’est maintenant deux infos différentes.

-Je n’ai jamais eu besoin d’imprimer l’ESTA, ce n’est pas nécessaire d’après les agents que j’ai croisé. En revanche, je garde toujours une copie sur mon téléphone au cas où. Si cela ne vous rassure pas, imprimez le formulaire. Je pense que l’ESTA doit être dans une base de données reliée à notre numéro de passeport.

J’espère que cet article vous aidera à relativiser pour votre arrivée aux Etats-Unis, vous n’avez aucune inquiétude à avoir pour le passage de l’immigration américaine.

A bientôt, notamment sur ma page Instagram @we_love_new_york


On partage ?